Rumeurs d’attentats de Boko Haram : Malabo sous haute surveillance

PoliceSelon le journaliste indépendant Samuel Obiang Mbana, l’armée et la police équato-guinéennes seraient, depuis quelques jours, « en état d’alerte » à Malabo, à cause d’informations « selon lesquelles des islamistes nigérians de Boko Haram prépareraient des attentats dans la capitale » de la Guinée équatoriale.

Toutefois, les Autorités du pays n’ont absolument pas communiqué sur ce sujet et « la population continue de vaquer à ses occupations », précise le journaliste équato-guinéen. « Mais la forte présence des forces de l’ordre dans les différents carrefours de Malabo, la multiplication des contrôles policiers, des patrouilles et le déploiement des militaires dont certains sont venus de Bata en renfort autorisent à penser qu’il y a quelque chose qui ne va pas. »

Police MalaboSelon des sources policières, « Boko Haram aurait pris contact avec certains ennemis internes et externes, ainsi que certains opposants au régime… ». Menace réelle ou imaginaire ? Difficile d’en être certain, mais on peut supposer que cet épisode doit être mis en relation avec l’arrestation récente de Guillermino Nguema, leader de FDR, et l’accusation faite à certaines formations d’opposition d’avoir voulu importer le virus Ebola dans le pays, lors de la Coupe d’Afrique des Nations.

Il y a un mois, le président de la Guinée équatoriale, Teodoro Obiang Nguema, accompagné de son homologue congolais, Denis Sassou Nguesso, s’étaient rendus successivement au Nigeria, au Ghana et au Tchad afin d’unir les efforts de la CEEAC et la Cedeao dans la lutte contre Boko Haram. A cette occasion, ils avaient parlé de « l’éradiquer de notre continent ».

(Source : APA)

0 réponse to “Rumeurs d’attentats de Boko Haram : Malabo sous haute surveillance”

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Required fields are marked *


*