Nigeria : Recaredo Silebo Boturu au Festival du livre de Port Harcourt

Par | on 20 octobre 2014 | 0 Comment

La ville de Port Harcourt, au Nigeria, a été nommée capitale mondiale du livre pour l’année 2014. C’est l’occasion choisie par le festival Hay d´Arts et de littérature SARL du Royaume-Uni et le club de lecture Arc-en-ciel de Port Harcourt au Nigeria pour élaborer une anthologie représentative de la littérature africaine contemporaine.

Le 5 juillet dernier, le Comité de sélection de l’Unesco a choisi la ville de Port Africa 39Harcourt, au Nigeria, comme capitale mondiale du livre en 2014. C’est la deuxième fois qu’une ville africaine accède à ce statut, et la première fois qu’une ville subsaharienne est élue pour accueillir l’événement.

Du 20 au 25 octobre 2014, dans le cadre du 7ème Festival du livre, 39 écrivains d’Afrique subsaharienne, tous âgés de moins de 40 ans – sélectionnés en mai par un jury après appel à candidature -, vont contribuer à rassembler 120 nouvelles et extraits de livres de fiction afin de constituer une une anthologie de la littérature africaine. Celle-ci sera préfacée par Wole Soyinka, lauréat du prix Nobel de littérature en 1986 et éditée  chez Ella Allfrey (OBE) pour être publiée en octobre prochain.

Le projet vise ainsi à promouvoir des œuvres qui mettent en exergue l’entière diversité et la complexité du continent africain. Parmi les auteurs qui participent à se projet, se trouve Recaredo Silebo Boturu (Guinée équatoriale).

Ricaredo Silebo BoturuNé en 1979 à Baresó, sur l’île de Bioko, Recaredo Silebo Boturu est un poète, un dramaturge, un acteur et un directeur de théâtre. Son travail vise à préserver le folklore et les traditions orales de son pays. En qualité de cofondateur de la compagnie théâtrale « Bocamandja », Silebo Boturu présentent ses créations en Guinée équatoriale, mais aussi en Europe et en Amérique latine.

« Je m’en vais au Nigeria. Par bonheur, mon métier d’artiste m’a mené en de nombreux endroits du monde, mais cette fois, je suis particulièrement heureux de me rendre à Port Harcourt. Je suis fier de figurer parmi les 39 écrivains prometteurs d’Afrique et de pouvoir participer à l’anthologie préfacée par le Prix Nobel de littérature, le grand Wole Soyinka…  »

« Parto desde Malabo, solo. Pero creo como bubi, que muchos irán a acompañarme, porque a pesar de todo, son muchos los que nos acompañan a lo largo de nuestro peregrinaje para guiarnos y darnos calor. Parto desde Malabo y os juro que a donde sea que me vaya, a parte de mi familia y mis amigos; voy ungido del ityeketyeke (lodazal) en el que vivo y viven mis hijos.
A lo mejor esta rabia es la que me hace escribir lo que escribo, a lo mejor esta rabia es la que me hace tener la labia que tengo porque creo que vivir y existir es cuando se es capaz de reivindicar y reinventarse y no sólo cuando se puede comer, beber y dormir.
Desde lo alto del pico Basile, desde donde dicen que habitan nuestros ancestros, desde el fondo del mar donde dicen que cohabitan los mamiwatas, desde la copa de los árboles, desde donde no pensados que puede haber algún alma, siempre hay alguien que sigue y a veces guía nuestros pasos quebrosos.
Me voy y como dijo Juan Balboa Boneke: “Volveré”  », a-t-il écrit sur son profil Facebook.

Recent Posts

0 réponse to “Nigeria : Recaredo Silebo Boturu au Festival du livre de Port Harcourt”

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.