Jean-Marie Le Pen, invité à la cérémonie d’investiture du président Obiang

Par | on 21 mai 2016 | Un commentaire

Obiang prestation de serment mai2016L’homme politique français, Jean-Marie Le Pen, eurodéputé et ex-président du Front national, est venu cette semaine en Guinée équatoriale, en qualité d’invité officiel à la cérémonie d’investiture du président Obiang. Il était pour l’occasion accompagné de l’avocat Me Marcel Ceccaldi.

La cérémonie a eu lieu au Centre des Conférences de Sipopo, en présence de 15 Chefs d’État, parmi lesquels : Idriss Deby Itno (Tchad) ; Ali Bongo Ondimba (Gabon) ; Ibrahim Boubacar (Mali) ; Faustin Archange Toudera (RDC) ; Manuel Pinto Da Costa (Sao Tomé-et-Principe) ; Denis Sassou Ngueso (Congo Brazzaville) ; Issoufou Mahamadou (Niger) ; Alpha Conde (Guinée Conakry), ainsi que les vice-présidents du Nigeria et du Burundi, le Premier ministre du Swaziland, et les représentants des Nations-Unies et de nombreux pays .

Le président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, réélu le 24 avril à 93,7 % des suffrages lors des dernières élections présidentielles, a prêté serment et a été décoré de la médaille du Grand Collier de l’Ordre de l’Indépendance, la plus haute distinction du pays.

Le Pen à Malabo mai2016Je suis venu avec une délégation pour assister à l’investiture du président Obiang que nous avons en considération“, avait déclaré à la télévision d’État, mercredi soir, Jean-Marie Le Pen à son arrivée à l’aéroport de Malabo.

On peut sans doute s’étonner de la présence de Jean-Marie Le Pen en Afrique, mais ce serait méconnaître les relations que le Front national a tissé au cours de son histoire avec plusieurs dirigeants africains. En effet certains thèmes frontistes trouve un écho favorable dans le continent, tels que le chacun-chez-soi, le culte de l’ordre et de la patrie, l’obsession identitaire, le dogme de la non-ingérence, l’angoisse qu’inspirent ici la mondialisation, là l’hydre djihadiste.

Si malgré les efforts de l’avocat Marcel Ceccaldi, alors conseiller juridique du FN, Jean-Marie Le Pen n’avait pu se rendre en Afrique du sud pour rencontrer Nelson Mandela en 2002, l’homme politique ne cache pas sa tendresse pour Bokassa, l’ex-empereur déchu de Centrafrique, pour Bongo qui l’a reçu au Palais en 1987 ou pour Biya, à qui sa femme, Janie, figure de proue de Fraternité française, a rendu visite en 2007 en compagnie de l’humoriste Dieudonné.

A l’heure où il est marginalisé dans la formation politique qu’il a lui-même fondée, sans doute Le Pen veut-il démontrer qu’il compte encore de sérieux appuis en terre africaine, alors que la voix de sa fille porte difficilement au-delà du Sahara.

(Sources : Blog de Jean-Marie Le Pen ; Bureau d’information et de presse de Guinée équatoriale)

A lire : Article de Vincent Hugeux sans l’Express : “Marine Le Pen et l’encombrant héritage africain de Papa” (20 avril 2016)

1 réponse to “Jean-Marie Le Pen, invité à la cérémonie d’investiture du président Obiang”

  1. Je trouve que la présence du leader historique du Front National dans un événement africain est, disons, naturel en Afrique. En Afrique francophone il y a aussi le terreau françafricain, cultivé par la France elle-même. Et non pas par Jean Marie Le Pen. Dans ce contexte, le président Obiang Nguema a eu raison d’inviter son hôte, un illustre homme politique français, membre du Parlement européen, élu par des électeurs français. Le parti fondé par Jean Marie Le Pen, conduit par Marine Le Pen, a le vent en poupe en France. Ses idées sont acceptées et légitimées au-delà de la France; en Suisse, en Autriche, dans les pays “chrétiens” de l’Europe de l’Est, même en Grande Bretagne! En France, sa démarche est pompée et suivie par bon nombre d’hommes politiques français de “la droite décomplexée”, notamment l’ancien président français, Nicolas Sarkozy, chef des bataillons des Républicains et probable futur nouveau président français. L’idéologie lepeniste rayonne actuellement en Europe. Ils ont même fait émerger l’esprit des croissades de jadis dans “l’Europe chrétienne” selon l’expression favorite de Nikolas Sarkozy et ses fans, en première ligne Nadine Morano, elle parle même de race.
    Bref, Obiang Nguema Mbasogo, le chef de l’Etat guinéo-équatorien, a eu la “vista” en invitant Le Pen à Malabo. Il n’a fait que prendre en considération, comme donne politique important, la dimension acquise par la personnalité de Le Pen, non seulement comme homme politique français, mais aussi comme personnage influent dans l’Europe que nous offrent les Européens en ce début du XXIème Siècle.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Required fields are marked *


*